Vérification de CV

Le préambule trop souvent oublié de toute collaboration.

Les faux CV sont monnaie courante

Il est admis que 70 % des CV sont inexacts et ne reflètent pas la réalité du parcours du candidat (les durées d’occupation du poste sont tronquées, les durées d’inactivités sont masquées, les diplômes sont tout simplement inventés ou leur niveau est gonflé). Cette malice peut s’expliquer du fait qu’en France, les candidats ont rarement à joindre leurs diplômes ou leurs certificats de travail avec leur CV et que l’employeur effectue assez peu de vérifications. Ces demandes, pourtant légitimes, ne sont pas ancrées dans notre culture du recrutement.

Les conséquences d’un recrutement sur de mauvaises bases

Cet état de fait n’est pas sans conséquence pour les entreprises qui misent sur des compétences particulières et qui rémunèrent en fonction d’un niveau scolaire et d’une expérience professionnelle. Sans compter qu’un mauvais recrutement obligerait finalement l’employeur à former le salarié qu’il pensait déjà aguerri. 

En dehors de l’aspect financier, le manque ou l’absence de compétence remet parfois en question la sécurité car le candidat incompétent peut commettre des imprudences pouvant entraîner des accidents du travail.

Pour les postes les plus stratégiques, les entrepreneurs n’hésitent plus à faire appel à des détectives privés qui vérifient les références une à une pour s’assurer de la fiabilité d’un candidat.

Le droit social protège les salariés et les candidats à l’embauche

La justice ne reconnaît pas à l’employeur la licéité d’un licenciement sur la base d’un faux CV découvert après coup, si le candidat est compétent pour effectuer le travail. Mais, si cela ne pénalise pas toujours le chef d’entreprise concernant le poste, cela entache tout de même largement la confiance et créer une injustice par rapport aux autres salariés rémunérés en fonction de leurs compétences réelles…

Il convient de rappeler également que le Code du travail dispose en son article L1221-9 : « Aucune information concernant personnellement un candidat à un emploi ne peut être collectée par un dispositif qui n’a pas été porté préalablement à sa connaissance. » Ce qui signifie que les éléments recueillis ne pourront pas être utilisé contre un candidat si vous n’avez pas fait le nécessaire. En revanche, vous aurez toujours l’information. 

Notre mission

L’agence CF INVESTIGATIONS peut intervenir si vous souhaitez procéder à des vérifications des références fournies et des documents communiqués, pour vous assurer de la loyauté et des compétences d’un candidat. Après enquête (qui prend moins de 10 jours en moyenne), nous pourrons vous fournir : une chronologie détaillée sur le parcours professionnel réel du candidat, une vérification des diplômes annoncés (un relevé des anomalies le cas échéant) et si besoin était, des vérifications sur d’autres pièces produites par le candidat.

Cette démarche est d’autant plus fondamentale si le poste convoité est stratégique pour le développement de votre entreprise ou si vous manipulez des données sensibles qui doivent impérativement rester confidentielles.

Nous rappelons à toutes fins utiles que lors d’un entretien, « le candidat est tenu de répondre de bonne foi » en vertu du Code du travail, ce qui implique une transparence sur le parcours professionnel.

Retour aux prestations Demandez un devis